Respect de la nature & de l'environnement

Les parcours équestres entretiennent une relation très étroite avec les cultures parfois ils s’immiscent même entre les parcelles agricoles. On ne s’en écartera sous aucun prétexte…portant attention aux grandes cultures mais aussi aux vergers, vignes ou aux simples prairies.

 Le long de chaque lisière de bois court une bande herbeuse d’une largeur minimale de trois mètres. Il s’agit d’une bande écologique de transition entre la zone d’exploitation agricole et le milieu forestier à éviter absolument à moins qu’une signalisation ad’hoc ne vous y invite expressément. On portera une attention particulière au marquage au sol, délimitant la largeur du passage à utiliser.

 Depuis quelques années de nombreuses surfaces autrefois cultivées sont réservées à la nature. Elles se déclinent en jachères florales, prairies extensives, fleuries ou non et sont parfois rehaussées de plantations d’arbustes ou d’arbres. Leur dénomination générique, surface de compensation écologique (SCE) indique bien leur destination. Le cavalier se doit d’apprendre à les reconnaître afin de pouvoir les respecter.